3

Visiter l’île de la Dominique

Posted by Saboly on 26 janvier 2020 in Antilles, Dominique, Voyages |

La Dominique, située dans l’arc antillais entre la Guadeloupe et la Martinique, a gardé un caractère sauvage. D’origine volcanique, l’île est en effet un paradis de verdure aux reliefs accidentés. Elle possède le deuxième plus haut sommet des Petites Antilles, après le volcan de la Soufriėre en Guadeloupe, le Morne Diablotin, qui culmine à 1467 m.

Cette île méconnue est souvent confondue à tort avec la République Dominicaine. C’est un morceau de terre anglophone de 47 km de long et de 29 de large dont le nom précolombien est  » Wai’tu kubili » qui signifie « son corps est grand ». Un magnifique trek, portant ce nom, a été créé. Il relie le sud au nord en 17 étapes. Aujourd’hui,  on peut choisir de le faire en entier ou seulement certaines portions, à la journée,  seul ou en famille suivant les tronçons. Alors qu’au moment où j’ai écrit l’article pour Evaneos,  il n’y en avait que 14. Cela permet à beaucoup plus de personnes de découvrir la magnifique nature qu’offre la Dominique.

https://www.evaneos.fr/dominique/voyage/explorer/11592-1-waitukubuli-national-trail/

Vous l’avez deviné, on ne vient pas en Dominique pour ses plages mais pour le dépaysement qu’elle offre. Tout d’abord,  on y parle anglais, sa population est seulement de 70 000 habitants et sa capitale, Roseau, est une ville de 20 000 habitants.

La cathédrale de Roseau

Attention,  on roule à gauche et les routes sont parfois difficiles, avec des caniveaux impressionnants (justifiés, il pleut parfois beaucoup) et sur les petites routes, pas mal de trous et bosses. 4×4 conseillé si vous souhaitez louer un véhicule. Le réseau de bus est bien développé; ce sont des minibus que vous arrêtez au bord de la route. C’est un excellent moyen de lier connaissance avec la population.

Les Dominicains sont des gens ouverts, qui aiment discuter et sont heureux de voir des étrangers prendre le temps de visiter leur île. C’est une ambiance très « rasta » et la musique fait partie de leur vie.

Dans cette île, les indiens Kalinago possèdent un territoire qui leur est propre et vous pourrez découvrir ce peuple simple et étonnant. Vous verrez, ces gens-là se différencient du reste de la population.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire ce texte que j’avais écrit lors de mon premier séjour à la Dominique…

https://www.evaneos.fr/dominique/voyage/explorer/11681-1-les-indiens-caraibes/

On dit que la Dominique est l’île au 365 rivières et partout vous découvrirez de magnifiques cascades. Dans certaines, vous pourrez vous baigner, l’eau est toujours très fraîche.

Emerald pool

Un des autres plaisirs de la Dominique, c’est ses sources chaudes. C’est bien sûr devenu un peu un commerce mais on y trouve des restaurants, perdus au cœur de l’île, offrant des plats savoureux pour des prix très abordables dans une nature exubérante.

Un petit resto, près des sources chaudes

 

Scott Head, l’extrême sud de l’île est superbe. C’est l’endroit de partage entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Une petite promenade permet d’accéder au sommet du Morne qui le domine.

Scott Head

C’est aussi le point de départ du Waitukubuli trek. De petits restos au bord de mer offrent une cuisine locale délicieuse, surtout poissons, poulpes, lambis ou langoustes, suivant l’arrivage du jour et la saison bien sûr.

Une autre argument de taille pour venir en Dominique :c’est la plongée! Si vous êtes plongeur, de très beaux sites se trouvent autour le l’île, dans des eaux très poissonneuses et avec du corail superbe. De plus, vous en profiterez vraiment sans que les palanquées soient surchargées.

Voilà un petit aperçu des raisons de venir en Dominique. C’est une île encore préservée du tourisme de masse, très verte, paradis des amoureux de la nature, des randonnées,  de la plongée …seul petit bémol,  la taxe de sortie du territoire qui est chère. Privilégiez le règlement en monnaie locale,  c’est plus avantageux. Pour nous, au moment de la sortie, c’était 86 dollars caraïbes ou 35 euros.Sachant que le dollar caraïbe vaut, en ce moment,  0,33 euro pour 1 dollar caraïbe. Il est également possible de payer en dollar US mais cela ne présente pas d’intérêt,  pour nous Européens.

C’est vrai que régulièrement de gros paquebots de croisière font escale et déversent leur flot de touristes mais ils ne sont là que pour la journée et s’ils font quelques excursions,c’est uniquement avec des moyens locaux qui les ramènent le soir au bercail.

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2020 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.