1

Punta Arenas et Porvenir

Posted by Saboly on 14 décembre 2017 in Amérique du Sud, Argentine, Punta Arenas et Porvenir, Voyages |

Lorsque nous arrivons à Rio Grande, il fait moins froid, mais je suis enrhumée et mon nez coule. Hier soir, cela a commencé et j’ai acheté des mouchoirs. Bien m’en a pris car j’en passe 6 paquets dans la journée. Nous changeons de bus pour un plus confortable et nous voilà repartis pour Punta Arenas. Le café nous est offert avec une petite douceur. Je travaille un peu pour avancer sur le blog car à Ushuaia, j’ai l’impression de toujours avoir été à fond. Au bout d’un moment, je m’endors, je suis fatiguée par le rhume et vais dormir presque tout le trajet. Même lorsque nous traversons le détroit de Magellan, personne ne m’appelle et je me réveille alors que l’on navigue. Je ne descends que pour le passage de la frontière. Je suis maintenant au Chili. Le chauffeur nous dépose vers 17h30, pour une fois, près du centre. Pour cette nuit, je me cherche une vraie chambre. J’ai besoin d’un peu de calme et surtout de me reposer. Oui, je sais, j’ai déjà dormi toute la journée, mais je me sens fatiguée, cela peut arriver non ? Je trouve donc ma chambre et pose mon sac puis vais à la recherche d’une auberge pour le lendemain. Je trouve un Backpacker sympa et pas cher pas très loin. Un petit repas et une bonne nuit me remette d’aplomb. Au matin, je prends le temps de m’occuper un peu de mes affaires puis je déménage. Et là,qui je vois ? Domenico, l’italien qui suit à peu près la même route que moi. Nous partons visiter la ville ensemble. Nous allons voir les agences de voyage pour connaître le prix d’une excursion afin d’aller admirer les pingouins rois, plus grands que ceux de Magellan. Toutes affichent le même prix, 50000 pesos plus l’entrée du parc 12000 soit 62000 (presque 90 euros). Nous décidons de nous y rendre par nous-mêmes.

Le lendemain matin, nous prenons le « collectivo » 15 pour nous rendre au port. Nous prenons nos billets, 6200 pesos (8,50 euros) et nous embarquons sur le ferry. Vers 11h00, nous sommes à Porvenir. Nous faisons du stop pour nous rendre au centre ville. Nous avons de la chance, une camionnette s’arrête de suite. Premier objectif, trouver de quoi dormir. Nous cherchons et après trois ou quatre hôtels qui affichent « complet », nous avons de nouveau de la chance. Il reste une seule chambre disponible, une chambre à deux lits pour un prix qui nous convient. Le temps de poser quelques affaires et nous voilà repartis pour trouver la route qui mène à la réserve des pingouins rois. Après une grosse demi-heure de marche, nous sommes sur la piste qui mène à la Bahia Inutil, qui se trouve à 73 kilometres… Là encore, la chance nous sourit, il y a un bus qui passe à 13h00. Il nous dépose un peu avant 15h00 et il repasse une heure plus tard, précisant bien que lui, n’attend pas. C’est nous qui devons l’attendre.
Nous allons admirer ces pingouins. Ils se sont installés il y a une dizaine d’années dans cette hacienda privée. Plus petits que les pingouins empereurs, qui eux vivent dans l’Atlantique, ils sont superbes et même si nous n’avons pas beaucoup de temps, c’est vraiment un plaisir de les voir déambuler. Certains ont déjà perdu leurs plumes, d’autres non. On reconnaît les petits car ils sont marrons. Je fais plein de photos. Malheureusement, il est déjà l’heure et nous partons un peu à regret, malgré le froid.
C’est une excursion qui a coûté, en tout, entrée du parc comprise, 28000 pesos soit une quarantaine d’euros au lieu des 90 demandés par les agences. Celles-ci empruntent un autre trajet et rentrent à 21h00 parce qu’elles ne prennent pas le même ferry que nous et font une partie du chemin par la route. Le nôtre de ferry, qui va de Punta Arenas à Porvenir et retour,  il n’y en a qu’un par jour, un le matin à l’aller et l’autre à 14h00 pour le retour. Nous prendrons celui-là demain pour retourner à Punta Arenas. 
Ceci dit, si j’avais su qu’il y avait des pingouins rois ici, je pense que je me serais renseignée pour savoir quelle était la ville la plus proche.
Le soir nous mangeons une « cazuela », spécialité chilienne. C’est une soupe complète avec légumes et poulet. Le vent a dégagé le ciel, le soleil brille… dommage que cet après midi il n’ait pas fait ce temps-là !
Le lendemain matin, je vais visiter le musée qui raconte l’histoire de la Terre de Feu. Nous partons vers 11h00 en direction du port.
C’est à 5 kilomètres et si nous ne trouvons pas de voiture qui nous emmène, nous aurons le temps de faire le trajet à pied.
La première voiture qui passe nous prend. Je fais un tour sur le port et prends des photos. Le conducteur revient et m’appelle en me proposant de faire la photo d’un pingouin roi, très près d’ici. Bien sûr, j’accepte et il m’emmène. Il m’explique qu’il a dû se faire emporter par le courant de la marée et qu’il attend certainement d’avoir fini de changer de plumes pour rejoindre la colonie. Lorsque nous approchons, il n’est pas inquiet. J’espère qu’il ne s’ennuie pas loin des siens et qu’il pourra continuer à vivre très longtemps.
Merci Sébastian d’avoir partagé avec une inconnue ce moment unique. J’ai vu ce pingouin à deux mètres et cela restera pour moi un moment inoubliable. Quand je parle de la magie des rencontres, des hasards du chemin que l’on prend, voilà un bel exemple !

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

1 Comment

  • maryse dit :

    Merveilleux! tout simplement merveilleux!
    Découverte, enchantement, poésie, tout y est! Il y a tellement de ressenti pur dans tes récits que non seulement on visite avec toi, mais en plus on ressent les lieux …sans s’enrhumer!
    Tu as dû faire quelque chose de terrible à ce brave Magellan dans une vie antérieure pour qu’il se venge en te zappant son détroit!Et,
    ‘La baie inutile’, il n’y a que l’humour anglais pour baptiser ainsi un lieu; avec toi j’apprends, j’apprends…
    Message personnel : Soleil revient immédiatement vers Cathy qu’elle poursuive en pleine forme et continue à nous faire rêver!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2018 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.