6

Pourquoi choisir la Martinique

Posted by Saboly on 9 février 2020 in Antilles, Martinique, Voyages |

Et coucou, me revoilà. ..

Pour commencer, je vais vous parler de Saint Pierre. Cette ville, ancienne capitale des Antilles Francaises, rayée de la carte par l’éruption volcanique de 1902, est aujourd’hui classée ville d’Art et d’Histoire. Il faut dire que plus de 30000 habitants ont péri lors de cette catastrophe et seules deux personnes survécurent dont un devenu célèbre, Cyparis qui était enfermé dans le cachot de la prison. Autant vous dire, qu’il a été gracié et que son témoignage était capital pour essayer de comprendre cette tragédie.

Pour aller à St Pierre nous contournons Fort de France et  prenons la route qui longe la côte ouest, la côte sous le vent, côté mer des Caraïbes. Nous traversons Schoelcher, ville voisine de la capitale, portant le nom de Victor Schoelcher qui signa le décret d’abolition de l’esclavage en 1848, puis Case Pilote, Bellefontaine et Le Carbet où nous allons visiter la distillerie Neisson.

Cest le plus petit producteur de la Martinique et son rhum blanc est réputé auprès des amateurs. C’est très bien entretenu et ils ont su se distinguer en produisant du rhum Bio AOC et aussi divers rhums de goûts et d’âges différents.

Devant la distillerie Neisson

Nous repartons ensuite vers St Pierre que nous visitons. Un mémorial de la catastrophe a été construit et les ruines peuvent se visiter avec un petit train. Malheureusement, le marché n’a pas lieu le dimanche et il n’y a que quelques marchandes de fruits et légumes.

La cathédrale de St Pierre

Nous nous installons sur la terrasse ombragée d’un restaurant qui propose du steak de lambis. C’est un gros gastéropode dont la coquille est superbe. J’en ai déjà mangé en fricassée mais je ne connaissais pas la cuisson au gril et il faut reconnaître que c’est un plat de choix.

Après le repas, nous allons visiter le Centre de Découverte des Sciences de la Terre. Érigée face à la Montagne Pelée, cette construction parasismique à l’architecture résolument contemporaine a pour vocation de faire comprendre aux visiteurs les risques naturels majeurs de la région, séismes, cyclones et éruptions volcaniques. Nous y voyons un documentaire retraçant l’éruption du 8 mai 1902. C’est très instructif. Nous découvrons aussi que les premiers éléments de la Martinique furent la presqu’île de la Caravelle et Sainte Anne, ensuite se forma la majeure partie de l’île et en dernier la Montagne Pelée qui est l’ultime partie du volcan sorti de la mer.

La Montagne Pelée

En sortant, petite séance photo de cette dernière qui est bien dégagée, puis nous allons vers la droite jusqu’a la fin de la route longeant la côte Caraïbes… Retour ensuite sur Petite Anse.

Il y a beaucoup de randonnées à faire en Martinique et celle de la presqu’île de la Caravelle est une des plus belles. C’est un circuit d’une dizaine de kilomètres qui offre une diversité de paysages très variés.

Le phare de la Caravelle

La baie du trésor

Côte au vent

On traverse la forêt puis on découvre le phare de la Caravelle d’où l’on peut voir la totalité de la côte Atlantique de la Martinique, la côte au vent. Ensuite on longe la mer, côte rocheuse, battue par les vents et les vagues, et au sommet de la pointe Caricoli  on découvre d’un côté l’Atlantique et de l’autre,  la Baie au Trésor et son nom qui fait rêver. Descente ensuite dans des éboulis de pierres de lave et on arrive à la frontière entre la mangrove et la forêt sèche. Seul regret, toute la mangrove, d’habitude en eau, est asséchée et je n’ai pas la chance de voir de gros crabes. Retour ensuite vers le château Dubuc, ruines d’une ancienne exploitation sucrière du XVIII ème siècle.

Lors de la randonnée

Une autre fois, nous découvrons le Village de la Poterie. Situé sur la commune des Anses d’Arlet,  entre le bourg et Rivière Salée,  c’est vraiment un endroit sympathique créé par des artisans. Un lieu parfait pour faire ses achats de cadeaux. On voit les artisans travailler, potier, sculpteur de verre, articles en bambou, bijoux et bien sûr tout l’artisanat local.

Au village de la poterie

 

 

Le village abrite également un Musée de la Mer qui renferme une collection absolument magnifique. Nous passons plus de deux heures à découvrir les vitrines renfermant des coquillages de tous les pays. C’est un jeune passionné qui a commencé sa quête à l’âge de 16 ans et le travail fourni est absolument impressionnant. Plus de 4000 coquillages, oursins, étoiles de mer, crabes, langoustes, mâchoires de requins ainsi qu’une belle fresque murale avec de nombreux poissons naturalisés. Cet endroit est unique dans toute la Caraïbe.

Le musée de la mer

Le séjour se termine et je vais vous donner les 10 raisons de venir en Martinique

1 C’est un département français d’Outremer, la langue et la monnaie sont les mêmes que chez nous

2 Les plages sont belles et l’eau est à 28 degrés et nul besoin de plongée pour voir poissons multicolores et tortues, un masque suffit

3 Les fonds marins sont peuplés de poissons et de coraux et les spots de plongée sont différents suivant l’endroit et tous très beaux.  Sur St Pierre, de très belles épaves,  à toutes les profondeurs

4 Le riche patrimoine culturel est à découvrir; la période des carnavals est au mois de février,  les courses de yoles aussi mais beaucoup de manifestations sont organisées tout au long de l’année

5 Pour les sportifs, tous les sports d’eau bien sûr,  surf, jet ski, sortie en mer, pêche, journée dauphins, plongée, natation… mais aussi randonnées pédestres à volonté

6 Les marchés locaux colorés avec leurs Doudous et les épices à profusion, les fruits et légumes « peyi »

7 La visite des différentes distilleries de l’île avec l’histoire et la culture du rhum

8 Goûter à la cuisine créole, lambis, langouste, colombos….

9 Siroter un Ti’Punch en regardant le soleil se coucher sur la plage du Diamant

10 Prendre le temps de vivre, de discuter et de connaître la population

Course de yole, au Diamant

 

Voilà j’espère que vous aurez envie de venir profiter du soleil des Antilles. Les gens sont ouverts et sympathiques. La vie est certes un peu plus chère qu’en métropole mais certains produits comme l’essence ou le rhum sont moins chers. Préférez la location chez l’habitant,  beaucoup plus enrichissante et moins onéreuse que l’hôtel. Et surtout, prenez le temps de vivre.

 

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2020 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.