4

Luang Prabang

Posted by Saboly on 6 février 2016 in Asie, Laos, Voyages |

La route entre Phonsavan et Luang Prabang est longue et sinueuse. En partant le matin à 9h00, j’arrive à 16h30 à la gare routière. Je prends un tuk-tuk avec d’autres personnes pour rejoindre la « ghest house » où se trouve Luisa.  Nous avons une dernière soirée à passer ensemble…

 

Le barbecue lao

Le barbecue lao

Nous allons déguster un « barbecue Lao », sur lequel on chauffe plusieurs plats en même temps, d’un côté un récipient rempli l’eau où l’on fait cuire légumes et nouilles, et de l’autre un emplacement destiné à la viande ou au poisson. Nous nous régalons.

Cette fois, nos chemins se séparent vraiment. Luisa prend le bateau pour remonter le Mékong jusqu’à la Thaïlande. Moi je pars visiter la ville. C’est une agréable cité bordée d’eau, d’un côté le Mékong, de l’autre la rivière Nam Khan. Je vais jusqu’à la péninsule et m’arrête chez « Banetton » pour boire un café. Je ne résiste pas au plaisir d’un croissant excellent. C’est un Français qui tient la boulangerie et sa devanture est alléchante.

 

Temple

Temple

Puis je sillonne la ville dans tous les sens. Il y a beaucoup de temples. L’ambiance qui règne ici est paisible et prête à la détente. Flâner dans les rues, regarder la vie s’écouler ou partir sur les chemins à vélo, il y a de quoi faire ici. Luang Prabang possède 25 temples environ, parfois bâtis les uns très proches des autres. On y voit le Boudha dans toutes les positions, assis, couché ou encore entouré de serpents.

 

Vue du Mont Phousi

Vue du Mont Phousi

 

Vers 10h00, je grimpe au mont Phousi, qui est une colline au milieu de la ville. Au sommet se trouve un temple. Beaucoup de ces édifices sont payants mais là, en plus, il y a une très belle vue sur toute la cité et ses environs. Beaucoup de gens viennent y admirer le coucher ou le lever du soleil. L’entrée coûte 20000 kips (moins de 1 euro).

 

 

 

Cascade de Kuang Si

Cascade de Kuang Si

Je veux aller à Kan Si Water Falls. Plusieurs possibilités pour s’y rendre sont  offertes. Il est préférable d’éviter les tuk-tuk, qui exagèrent sur les prix. Il est possible de louer un vélo ou de prendre un des minivans qui emmènent sur le site. Les chutes sont à 30 kilomètres. Je choisis un minivan qui part à 11h30 (il y en a un autre à 13h30). La campagne est belle. Beaucoup de cultures maraîchères. Nous passons devant le camp des éléphants. C’est un endroit où il m’aurait plu de rester. En effet, il est possible d’être volontaire 2 ou 4 semaines pour s’occuper des animaux. Il est nécessaire de parler anglais. Dommage, je n’ai pas assez de temps cette fois, mais l’idée me plaît bien. En arrivant aux chutes, il faut s’acquitter du droit d’entrée (20000 kips). Je pars à l’inverse des autres et monte directement tout en haut.

Cascades de Kuang Si

Cascades de Kuang Si

Les cascades sont très belles. Il y a un petit sentier sur le côté qui permet d’accéder au dessus d’elles. Je le gravis et traverse les chutes par le haut pour redescendre ensuite de l’autre côté. Peu de personnes se lancent dans la grimpette et je ne croise que quelques courageux. Je descends ensuite le long de la rivière. C’est très beau. Je m’assois sur un banc pour immortaliser ce moment. Plus bas, quelques bassins sont autorisés à la baignade et il y a des candidats, malgré la fraîcheur de l’eau. Je me contente d’admirer le paysage.

 

P1040098

Plus loin,il y a des ours. C’est une association qui s’occupe d’eux et milite pour leur liberté. Je ne résiste pas à m’acheter un tee-shirt, les fonds récoltés servant à la protection de ces animaux. En attendant le minibus, je bois une noix de coco, puis retour sur Luang Prabang.

 

 

Marché de nuit

Marché de nuit

 

 

Le soir, un marché de nuit s’installe dans la rue principale.

Lanternes colorées, tissus, bijoux et vêtements sont prestement installés. Il fait bon s’y promener car il est très coloré et très paisible pour un marché. Juste à côté, des tas de stands permettent de se restaurer à petit prix.

 

 

Le lendemain matin, je me lève aux aurores pour aller voir le Tak Bat. C’est la cérémonie d’offrandes aux moines. La population est très attachée à cette tradition qui malheureusement aujourdhui est dénaturée par l’argent.

 

P1040064Vers 6h00, après quelques légers coups de gongs dans la ville, les moines arrivent en file indienne, dans leurs robes orangées. C’est solennel. Je me suis mise sur un trottoir pour ne pas gêner les fidèles mais très vite, les gens se bousculent pour mieux voir. Je ne regrette pas d’avoir assisté à ces offrandes, mais pour moi, il y a trop d’irrespect. Même la police n’intervient pas auprès des inconvenants, des fois que les touristes ne reviendraient plus ! D’abord, il y a les marchands, qui nous harcèlent pour vendre la nourriture destinée aux moines, ensuite les touristes, qui ne respectent pas l’interdiction d’utiliser les flashs ou de s’approcher des moines. Tout ceci dénature cette cérémonie et lui enlève sa vraie valeur.

Les moines, eux, voudraient que cette coutume cesse mais le gouvernement, au contraire, appuie pour qu’elle continue. Cela attire des touristes, alors…

Je rentre prendre mon petit déjeuner et me préparer. A 8h30, un minibus vient me chercher. Je pars à Nuang Khiaw.

Logo

 

Étiquettes : , , , ,

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.