1

Hanoï, capitale du Vietnam

Posted by Saboly on 12 mars 2016 in Asie, Vietnam, Voyages |

Hanoï

Rue de Hanoï

Rue de Hanoï

Hanoï, capitale du Vietnam dont le nom signifie « la ville au-delà du fleuve » est située sur les rives du fleuve Rouge. Bien que se trouvant dans le nord du Vietnam, j’espère qu’il y fera moins froid qu’à Ha Giang…

J’y arrive à 5h00 du matin, sous la pluie et le froid ! Moi qui pensais retrouver un peu de chaleur, c’est plutôt raté. Je m’installe dans le terminal de bus pour essayer d’avoir du wifi et attendre un peu que le jour se lève.

Une heure plus tard, je prends un taxi car je ne me sens pas de parcourir 5 ou 6 kilomètres sous la pluie pour aller vers le centre.

Je trouve une ghesthouse pas trop chère. Je bois un café et laisse mon sac. Il est encore tôt, donc les chambres ne sont pas libres, mais j’en aurai une plus tard.

Musée de l'histoire du Vietnam

Musée de l’histoire du Vietnam

Je pars me balader ; il est 8h00 et la pluie s’est un peu calmée. C’est une journée à visiter les musées ! Je vais vers celui de l’histoire militaire du Vietnam. Construit dans un bâtiment colonial, une importante collection d’objets anciens, issus de différentes époques, y est exposée. Cela permet d’avoir une meilleure connaissance des forces armées du pays et surtout des différentes guerres qui l’ont traversé. La visite se fait chronologiquement, pavillon par pavillon, depuis les origines du Vietnam jusqu’à la déclaration d’indépendance au milieu du 20ème siècle. C’est très intéressant. Lorsque je ressors, il ne pleut presque plus. Je me dirige vers un autre musée, celui des femmes au Vietnam.

Musée des femmes du Vietnam

Musée des femmes du Vietnam

Cette magnifique exposition met en valeur le rôle des femmes dans la culture vietnamienne et leur importance dans l’histoire du pays. Progressivement, en montant dans les étages, on découvre le mariage, les différentes ethnies, la naissance, la vie de famille, les femmes célèbres. La femme est vraiment à l’honneur et nombreuses sont celles qui ont joué un rôle très important durant la guerre.

Je me dirige ensuite vers l’un des nombreux lacs d’Hanoï, Hoan Kiem Lake. Il est situé dans le centre ville. Ce petit lac, 800 mètres de long sur à peine 200 mètres de large, n’atteint pas plus de 2 mètres de profondeur. Ses eaux troubles et verdâtres, parfaitement opaques sous le ciel gris, n’ont de charme que la nuit, lorsque les lumières de la ville s’y reflètent.

Tour de la tortue

Tour de la tortue

An centre du lac, s’élève une tour, appelée tour de la tortue. La tortue du lac Hoan Kiem est très importante pour les habitants de Hanoï. On dit qu’elle est la descendante de la Tortue d’Or de la légende de l’empereur Lê Thai Loi qui régna au XVème siècle. Celui-ci, armé d’une épée reçue d’un pêcheur, repoussa les envahisseurs chinois. La paix revenue, une tortue d’or géante émergea du lac et s’empara de l’épée, avant de disparaître dans les profondeurs, afin de rendre l’épée aux dieux. Le lac fut baptisé Ho Hoan Kiem, Lac de l’Epée Restituée. On dit que la tortue conservera l’épée dans les profondeurs du lac jusqu’à ce que le pays en ait à nouveau besoin. De temps en temps, l’animal réapparaît et les Vietnamiens la vénèrent.

Autour du lac

Autour du lac

Les abords du lac sont joliment fleuris et de nombreux passants viennent se reposer sur l’un des bancs mis à disposition. Le temple Ngoc Son est situé un peu plus loin. On le visite en traversant un pont tout rouge, car il est  sur un îlot au centre du lac. Le temple a été fondé pendant la création de Hanoï en 1010. Il est consacré à Saint Van Suong,  « le Saint », c’est l’étoile la plus lumineuse en littérature vietnamienne.

Tortue momifiée

Tortue momifiée

En visitant ce temple, on peut observer une tortue géante naturalisée longue de 2,1 mètres, pêchée dans le lac en 1968 et dont l’âge est estimé à plus de 900 ans.

 

 

 

 

 

Cathédrale St Joseph

Cathédrale St Joseph

Je rentre en passant devant la cathédrale St Joseph. Entourée de restaurants et de cafés, vous ne pouvez pas la manquer. Toute vêtue de gris, elle est imposante et se dresse sur la place, signe incontestable de la présence française. Elle a été construite en 1886 à la place d’une pagode. Elle n’a rien de spectaculaire, mais il faut reconnaître que l’ambiance du quartier est sympathique.

 

Le train passe entre les maisons...

Le train passe entre les maisons…

Le lendemain, après une nuit agréable grâce à deux couvertures, je poursuis ma visite. Il ne pleut pas et je fais bon nombre de kilomètres. J’ai la chance de voir passer le train dans la rue Dien Bien Phu. Il passe au milieu des maisons. Les barrières sont descendues le plus tard possible pour ne pas gêner trop la circulation routière. Les habitants rentrent vite et certains ferment rapidement porte ou volets. Deux fois par jour, ce train passe à seulement quelques centimètres des maisons dans ce quartier d’Hanoï. Une situation qui pourrait être dangereuse mais à laquelle les habitants ont su s’accoutumer. Ils ont ainsi appris à faire attention aux heures d’arrivée et à éviter de laisser traîner leurs affaires devant chez eux. La vue du train qui passe reste tout de même très impressionnante.

Le palais présidentiel

Le palais présidentiel

Alors que je suis près du palais présidentiel, le conducteur d’une moto taxi m’aborde. Je refuse ses services mais il insiste et me dit : « no money ». Ne le croyant qu’à moitié, je lui confirme ; « ok, no money » et je grimpe derrière lui. Je passe par des endroits dans lesquels je ne serais jamais allée. Il m’emmène voir un petit lac dans lequel un avion est tombé, ainsi que plusieurs temples, dont un superbe. Lorsque je sors du dernier, il me demande des sous bien sûr. Je lui donne bien volontiers 50 000 dongs (environ 2 €) mais il en veut plus. Je cède de 20 000 supplémentaires (0,82 €) mais il voudrait en avoir encore davantage pour me ramener au centre. Il pense qu’il va m’avoir, car nous sommes à plusieurs kilomètres de celui-ci.

Avion détruit par l'aviation vietnamienne et resté dans le lac...

Avion détruit par l’aviation vietnamienne et resté dans le lac…

Pas de chance, je le laisse et pars à pied. Ce n’est pas tant pour la somme, car il m’a emmenée dans plusieurs endroits, mais c’est surtout pour lui montrer que je ne suis pas un pigeon et que lorsque l’on dit quelque chose, on s’y tient ! Il repart, déçu. La balade est agréable pendant les premiers kilomètres car je longe un lac mais plus loin, je suis obligée de suivre des rues très embouteillées et le concert de klaxons est détestable. Il faut dire qu’à Hanoï, la circulation est vraiment anarchique. C’est celui qui ose le premier qui passe et une véritable anarchie règne entre les scooters , les voitures et les piétons. Je n’ai jamais vu cela et pourtant, il ne semble pas y avoir trop d’accident, je me demande comment ils font ! Il ne faut jamais hésiter au moment de traverser, sous peine de créer une monumentale confusion et ça passe !

Le soir, je trouve une petite popote de rue pour me restaurer.

Le spectacle de marionnettes

Le spectacle de marionnettes

Le lendemain, il pleut de nouveau. J’en profite pour faire des achats, car ici on trouve des vêtements de qualité à des prix défiant toute concurrence. J’achète ainsi veste, pantalon et chaussures. Puis je pars, sous la pluie, faire quelques photos insolites. Je vais aussi voir un spectacle de marionnettes sur l’eau, dans un théâtre.

Demain, quel que soit le temps, je vais à Ha Long voir sa fameuse baie.

 

 

Logo

Étiquettes : , , , , ,

1 Comment

  • Maryse dit :

    Salut Cathy!
    Dommage que tu te sois un peu gelée,
    on voit bien sur la photo qu’il pleut, et Bravo pour ton courage à revenir ‘pédibus’, ce sont les petits désagréments qu’on a tous subis dans un pays ou un autre!
    Voyage et commentaires supers, on en redemande!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2017 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.