3

Esquel

Posted by Saboly on 26 décembre 2017 in Amérique du Sud, Argentine, Esquel, Voyages |

Partie le soir à 19h30 d’El Calafate,  j’arrive à Los Antiguos à 7h00 du matin. Je fais un petit tour puis décide finalement d’aller jusqu’à Esquel. Le bus est à 8h30 et il y a de la place. Nous longeons le « Lago Argentina » et les paysages sont très agréables,  sur le fond montagneux de la Cordillère des Andes. Vers 18h30,  le bus me laisse au terminal. Une autre française est aussi descendue et nous faisons connaissance. Elle s’appelle Vicky.

Nous allons ensemble jusqu’à « La Colina », auberge et camping. Elle plante la tente et je prends un lit dans un dortoir. Je vais ensuite jusqu’à l’office de tourisme afin de me renseigner sur la « Huella Andina », qui est ce sentier de grande randonnée que je veux parcourir . J’apprends que je ne peux pas partir du « Lago Baguilt ». Plusieurs tronçons sont fermés. La neige, en abondance durant la saison hivernale,  a causé des dégâts. Je peux commencer à partir du Parc National « Los Alerces ». Le seul problème est qu’il y a un bus seulement les samedi, dimanche et  mercredi pour se rendre jusqu’au départ du treck. D’emblée,  j’élimine le dimanche. C’est demain, donc trop court. Je retourne à l’hôtel en faisant quelques courses pour le repas.

Le lendemain,  le soleil brille. Il y a plusieurs randonnées à faire et je pars pour le « Cerro de la Cruz ». Une fois traversée la ville, le sentier s’élève à travers la forêt. C’est vraiment le printemps et toute la nature est en fleurs. Ça sent bon. Je ne croise personne en montant. Il règne calme et silence. Au détour du chemin, je découvre une vallée avant d’arriver à la croix.

En redescendant, je m’assois pour admirer le paysage et j’en profite pour déjeuner. Deux personnes passent. Je reprends ma descente, et juste avant de bifurquer pour redescendre par un chemin différent,  je vois arriver Vicky.

Je lui donne toutes les informations que j’ai recueillies sur la « Huella Andina » car elle envisage de la faire avec moi. On se donne rendez- vous le soir pour manger ensemble. Nous décidons d’attendre le mercredi parce qu’il ne semble pas facile de trouver une voiture qui passe par cette route. Du coup, le lundi, nous laissons nos sacs à l’hôtel et partons faire une autre randonnée. La première côte est rude et semble ne jamais finir mais finalement nous débouchons sur un plateau et nous suivons un sentier à travers bois pour arriver à la lagune. On en prend plein les yeux. Les oiseaux ne sont pas sauvages et nous en voyons de toute sorte. Nous essayons de faire le tour mais ce n’est pas possible. Pour rentrer, nous passons par un autre chemin qui nous mène à un mirador qui surplombe la ville.

Le sentier est très agréable,  à l’ombre des arbres. A un moment, nous empruntons un autre chemin, apparemment suivi par une moto, dont on voit la trace, mais qui va dans la bonne direction. Nous coupons ainsi un peu à travers la colline mais la pente nous oblige à être prudentes. En arrivant, nous nous installons au soleil pour manger. Ensuite, nous prenons nos sacs et nous changeons d’hôtel. Hier, nous en avons trouvé un juste à côté du terminal. Lorsque nous arrivons,  malheureusement il y a du monde, et nous sommes obligées de prendre un dortoir beaucoup plus grand que celui visité la veille. C’est comme ça…

Il faut savoir se contenter de ce que l’on trouve !

Le soir, nous discutons avec un argentin, Gabriel et il nous emmène boire une bière dans un bar décoré à l’ancienne, avec un feu de cheminée. La décoration est vraiment très sympa et nous rentrons fort tard (tôt) après avoir refait le monde.

Le lendemain mardi, nous préparons notre trek et le soir, c’est de bonne heure que nous allons nous coucher. Nous devons être au terminal vers 7h30 pour attendre le bus.

Le mercredi matin, à 8h15, nous quittons Esquel pour commencer notre trek et remonter le long de la Huella Andina.

 

 

 

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

3 Comments

  • MARYSE dit :

    Salut Cathy!
    C’est super cette rencontre avec une alter- ego, française de surcroît, c’est nettement mieux de faire la route à deux, partager ses impressions, avoir un peu plus de sécurité pour l’une comme pour l’autre! Je vous souhaite une super entente et toujours d’aussi beaux paysages.
    Ah! le romantisme d’un feu de cheminée !! …çà dure si longtemps que çà une bonne flambée en Argentine ??
    Belle route!
    Bises

  • nchou dit :

    Re coucou maintenant je comprend comment tu as rencontré Vicky, c’est super que tu partes avec elle, le soir même dans la journée vous pouvez partager vos émotions devant tant de paysages magnifiques. je continue ma lecture à tout de suite re re bizzzzzz Fanchou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2018 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.