0

Argentine pratique

Posted by Saboly on 18 mars 2018 in Argentine, Astuces et conseils, Voyages |

Si mes récits sur l’Argentine vous ont donné envie de découvrir ce pays magnifique, je vais vous donner quelques informations pratiques. Je n’ai pas la prétention de remplacer un guide, mais juste de partager avec vous mes impressions.

Tout d’abord, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un pays grand comme cinq fois la France. Les distances sont importantes. Il m’a fallu trois mois pour vraiment découvrir toutes les régions et je n’ai pas été du côté des chutes d’Iguazu que je connaissais déjà.

J’ai pris un vol Paris-Buenos Aires, aller retour.

Les gens sont sympathiques, ouverts et accueillants.

Je n’ai jamais ressenti aucune insécurité et je pense que c’est l’un des pays les plus sûrs d’Amérique du sud.

Côté budget:

La vie est assez chère en Argentine et surtout en Patagonie. Pour certains produits, c’est l’équivalent de l’Europe. Il faut savoir qu’au 1er décembre, tous les tarifs augmentent. L’inflation est très importante, il faut en tenir compte.

En fin d’année, les taux de change sont plus défavorables qu’en janvier. Par exemple, en décembre un retrait de 3000 pesos donnait environ 150 euros,  alors que cette même somme, à la mi-janvier donnait environ 135 euros.

On trouve des distributeurs partout mais dans certaines banques, il n’est pas possible de retirer avec une carte étrangère.

A Ushuaïa, j’ai déboursé l’équivalent de 20 euros pour une chambre partagée à 8 dans une auberge de jeunesse. Les parcs nationaux sont tous payants et les excursions valent aux environs de 70 euros (Péninsule Valdès, Canal de Beagle…)

La viande est moins chère et surtout de grande qualité. Par contre un café coûte 2 euros. Le service n’est jamais compris dans l’addition et il faut penser à laisser un pourboire.

Pour ma part, j’ai dépensé un peu plus de 30 euros par jour, en moyenne, TOUT COMPRIS. C’est à dire transports, excursions, entrée des parcs, logement, nourriture. Je ne me suis pas privée, j’ai fait des excursions et ai mangé au restaurant. j’ai dormi dans des campings ou des auberges de jeunesse.  J’ai fait 15 jours de randonnée sur mes trois mois de séjour.

 

Côté transport:

L’Argentine possède un réseau de bus exceptionnel et il est possible de se déplacer partout en bus, « cama ou semi-cama », c’est à dire que les sièges s’inclinent en fonction de la catégorie choisie. Possibilité de faire des trajets de nuit sans problème. Le réseau routier est bon. Les compagnies sont nombreuses et offrent des services parfois différents.

Quelquefois, sur les longues distances, l’avion ne coûte pas plus cher. J’ai fait un « Salta/Buenos Aires » en avion en 2 heures alors que j’aurais mis 19 heures en bus et pour un tarif identique.

 

Côté hébergement:

On trouve tous les hébergements et il y a beaucoup de campings ou d’auberges de jeunesse partout. J’ai, pour ma part, fréquenté les deux.

 

Côté « Huella Andina »

Ce sentier de grande randonnée a été créé en 2014 sous l’ancien gouvernement et traverse plusieurs provinces et parcs nationaux. Malheureusement, le budget alloué à ses débuts n’a pas été renouvelé et il est parfois difficile de suivre ce sentier balisé en bleu et blanc. Nous avons réussi à faire 15 étapes et 240 kilomètres mais parfois, nous avons dû faire demi-tour ou progresser dans des endroits rendus difficiles par des chutes d’arbres.

Si vous avez envie de faire des tronçons, pensez à bien vous renseigner avant de partir, partez équipés de bonne chaussures (les terrains sont très glissants surtout lorsqu’ils sont humides), télécharger l’application « Maps.me » sur votre téléphone (elle nous a aidé plus d’une fois à retrouver le sentier) et ne partez pas seul. Même si la plupart du temps, il faut s’enregistrer, cela ne sert que s’il y a une demande de recherche… C’est une manière très agréable de découvrir une région et les paysages sont magnifiques. Certaines étapes sont longues et physiques mais cela en vaut la peine. Vous ne croiserez pas grand monde alors, soyez autonomes.

Côté climat :

L’Argentine a des saisons inversées par rapport à l’Europe puisqu’elle se situe dans l’hémisphère sud. Si Buenos Aires a un climat plutôt chaud et même étouffant en plein été, il n’en est pas de même pour la Patagonie où il y a beaucoup de vent. J’ai eu pluie et neige à Ushuaïa, en fin de printemps. Sur la Huella Andina, certaines nuits étaient très fraîches, l’humidité était très présente et il fallait faire sécher le matériel le matin avant de repartir. Le choix du duvet est important et celui de la tente également. Le nord du  pays, en revanche, bénéficie d’un climat chaud et sec.

 

N’hésitez pas à consulter les différents articles publiés pour avoir plus de renseignements sur une région ou une autre et si vous avez des questions, je vous répondrai bien volontiers.

 

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2018 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.