4

1 Bangkok

Posted by Saboly on 28 janvier 2015 in 1 Bangkok, Asie, Thaïlande, Voyages |

C’est le 20 janvier au matin que je suis partie de l’aéroport de Marseille provence et le 21 au soir que je suis arrivée à Bangkok. Tout d’abord, mon premier vol, Marignane-Paris, s’est posé à Charles De Gaulle vers 18 h 30, ce qui m’a permis d’aller manger avec mon frère et de voir ma belle-sœur sur son lieu de travail.

Arrivée à Bangkok, le trajet entre l’aéroport et l’hôtel a pris environ une heure. Heureusement, l’heure de pointe était passée ! J’étais un peu saoule de bruit et de grandeurs lorsque j’ai posé mon sac dans ma chambre. La ville semble gigantesque !

Le lendemain, je suis partie à la découverte de Bangkok.

Temple du fort

Temple du fort

J’ai suivi un chemin qui me permettait d’aller prendre un bateau sur la Chao Phraya river. C’est pour moi, incontestablement, le meilleur moyen de se déplacer à Bangkok, lorsque la destination choisie a un embarcadère à proximité. Mon premier arrêt fut dans un parc arboré, à proximité du temple du fort, histoire de voir ce fameux cours d’eau, puis j’ai poursuivi mon chemin jusqu’à l’embarcadère. J’avais décidé d’aller me renseigner à la gare pour les horaires de train vers le nord et pour cela, il fallait que j’aille au sud. J’ai donc pris mon billet et suis montée dans un bateau express.

Après un quart d’heure de navigation sur le fleuve où se côtoient pirogues, bateaux express ou péniches, me voilà de nouveau à terre. Je croise bien sûr plusieurs temples sur mon chemin ainsi qu’un Laotien qui parle un peu français. Il me recommande le bus plutôt que le train et me conseille aussi une balade dans les canaux, plus originale et moins touristique…

Je l’écoute et prends un « tuk tuk » pour aller au centre de réservation. Manque de chance, ils ne font que des voyages organisés, ce qui ne m’intéresse pas. Je poursuis néanmoins jusqu’au taxi boat.

Le temple Arum

Le temple Arum

Bien qu’un peu chère,  je m’offre cette balade d’une heure et demie le long du canal de Tonbuyi. Je ne regrette pas. Nous passons une écluse (eh oui  ! des tas de souvenirs…) et nous longeons le canal jusqu’au Wat (temple) Arum. J’ai l’impression de ne plus être à Bangkok ; tout est calme, des arbres, des maisons, des temples disséminés ça et là. Nous retrouvons la rivière et arrivons devant le temple Arum. Après la visite, je prends un ferry pour traverser et retourne dans Bangkok. Je visite le Wat Photos, un des grands temples de Bangkok. C’est ici que le plus grand Bouddha couché se repose. Il est impressionnant (46 mètres de long et 15 de haut) et semble presque à l’étroit entre ses quatre murs. C’est là aussi que se trouve la plus grande collection de bouddhas de Thaïlande (394). Je continue ma promenade et passe, sans le visiter car il y a des hordes de touristes tout autour, le grand palais et le Wat Phra Kate, aussi appelé temple du Bouddha d’Emeraude. Je traverse le marché des amulettes. Le Boudha couchéBeaucoup de moines et de collectionneurs examinent avec attention tous ces petits talismans. Je poursuis mon chemin. Dans ce quartier, celui de naissance du Bouddha, beaucoup de bâtiments anciens, le musée national, le théâtre, la galerie d’art nationale…En passant devant une agence de voyages qui fait aussi coiffeur, je réserve un billet de bus pour Chiang Mai. Je pensais voyager de jour, mais la nuit le billet est moins cher. Je quitterai Bangkok demain soir ! Avant de rentrer, je passe devant un institut et durant plus d’une heure, on s’occupe de moi, soins du visage, massage des jambes et pédicure pour une quinzaine d’euros ! Elle est pas belle la vie ? Je sors, avec peut-être pas 10 ans de moins, mais en tous cas en pleine forme, toute la fatigue des 4 ou 5 kilomètres parcourus évacuée.

J’ai grand faim, car à midi je me suis contentée de fruits, vendus tous prêts pour une poignée de bath. J’ai mangé mangue, ananas, pamplemousses, tous sucrés et mûrs à point. Après une bonne douche, je m’offre un cari thaï pour l’équivalent de 4 euros et même une salade de fruits avec glace.

Alors que je suis en train de vous préparer ce texte, une américaine vient s’asseoir prés de moi, puis un italien, David, se joint à nous. Nous discutons jusqu’à plus d’une heure du matin, en buvant une bière. Nous nous séparons en convenant de nous retrouver vers 10 h le lendemain.

Bien nous en a pris, car que ce soit David ou moi, nous ne nous sommes pas endormis avant 4 h du matin. Quand à Christelle, nous ne l’avons pas revue!

 

Les grattes ciel de Bangkok

Les grattes ciel de Bangkok

Pour ce deuxième jour à Bangkok, je n’ai rien prévu de particulier. Nous partons, David et moi, vers l’embarcadère et décidons de prendre le bateau jusqu’au terminal. Cela nous permet de découvrir le côté américain de la ville, grands hôtels, immenses tours avec des atrium au sommet, tours abritant des bureaux, bref, le quartier des affaires et des gens riches. La pollution est omniprésente à Bangkok et la visibilité n’est pas bonne. Nous débarquons en traversant au moins une dizaine de bateaux et nous retrouvons près d’un temple. Nous remontons le long des rues où se côtoient temples, maisons coloniales, grandes tours, sans oublier les innombrables fils électriques si visibles.

Lorsque les rues s’écartent trop de la rivière, nous reprenons le bateau et descendons à proximité du grand palais avec l’intention d’aller le visiter, mais il est 14 h 30 et il ferme ses portes à 15 h 00. Du coup, nous repartons à pied et pénétrons à l’intérieur du marché aux amulettes. Tout au fond, au bord de la rivière, nous dénichons un restaurant qui nous tente. Nous faisons une pause bien méritée, car après bruit, pollution et chaleur, nous savourons ce coin tranquille.

Plat thai délicieux

Plat thai délicieux

La cuisine est excellente et si vous passez par là, allez manger chez « Linda’s kitchen ». Non seulement vous avez le cadre, mais en plus des saveurs exquises et un personnel très aimable. Cela vaut le détour et les prix défient toute concurrence.

L’heure tourne et nous regagnons l’hôtel par un chemin qui longe la rivière. Je prends une douche et me couvre pour affronter la fraîcheur de la nuit. Dernière bière avec David, nous échangeons nos mails et promettons de nous revoir à Koh Samui. Une moto vient me chercher et heureusement que le trajet n’est pas long, car mes 2 sacs accrochés l’un à l’autre ont tendance à me tirer en arrière, maintenir la position est difficile.

A 18 h 30, nous embarquons dans le bus. La suite… demain !

 

Ma pomme

 

Logo

 

Étiquettes : , , ,

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2014-2018 ecrivaindumonde All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.